La sélection, une histoire de tendances

549773edflogofinal

Depuis 2003 et sa fondation par Longshot, l’équipe de France de Blood Bowl a évolué sur de nombreux points dont un en particulier, celui de la représentativité des ligues par les coachs la composant.

Il est intéressant de constater qu’au fur et à mesure des années qui passent, la communauté s’est renforcée de nouvelles associations et joueurs talentueux. Si depuis trois éditions un trio Turone – Pilous – Sock’s semble occuper le devant de la scène, cela n’a pas toujours été le cas par le passé.

La capitale au pouvoir

Tout part d’un homme, le parisien Longshot. Il participe dès 2002 à son premier tournoi NAF et n’hésite pas à aller défendre les couleurs de ses Elfes Sylvains hors de l’Hexagone. Il n’en faut pas plus pour qu’il se décide à monter la première équipe de France de Blood Bowl pour l’Eurobowl 2003 à Amsterdam. La communauté française en est à ses balbutiements et c’est naturellement que le néo-capitaine se tourne vers des parisiens qu’il a pu côtoyer ainsi que deux joueurs de l’est du pays, trois rouennais, un toulousain et un tourangeau. Ironie du sort, pour la première des deux fois dans l’histoire du championnat d’Europe, la France est représentée par deux équipes, et c’est la seconde emmenée par le toulousain Mistery qui l’emporte.

En 2004, deux équipes françaises participent également, et on retrouve à nouveau une cohorte de parisiens (FBB, Lutèce, Noobz, Sock’s) mais également des provinciaux (Azes, GBL, Metz, NDC). Le succès n’est pas au rendez-vous et le seul coach français à repartir avec un prix est Kadu-C, alors mercenaire pour la Belgique, qui remporte le Cul d’Or de la compétition …

LOGO LUT7CE CUP

Fournisseur officiel d’internationaux !

L’édition 2005 se déroule à Birmingham et la France n’est présente qu’avec une seule équipe composée de six parisiens (Fondu, Longshot, Louis X, Pedro, Sladmortis, Trambi), le rouennais White et deux sudistes (Lizardcore, Nicodaz). La Lutèce est désormais bien établie et offre un vivier solide de coachs pour l’équipe nationale. Sixièmes, les Bleus n’ont pas pu rééditer l’exploit de 2003.

En 2006, la province conserve deux représentants (Jarjarus, Nicodaz) mais la capitale est une nouvelle fois présente en force (Eddie, Fondu, Longshot, Trambi, Vincekiller, ZeBoss). L’Italie ne sera pas favorable aux Bleus qui terminent à la huitième place sur douze participants.

La Coupe du Monde 2007, premier tournant

Les Azes toulousains sont sacrés champions du monde à Nottingham à l’automne 2007. Le capitaine Longshot s’appuie donc sur Jeff et Knox et des nouveaux qui montent comme Slanesh17, Titouch et Willem pour l’Eurobowl 2008. Les lutéciens Pedro et Sladmortis sont de l’aventure barcelonaise qui se solde par une brillante seconde place à quelques encablures des italiens.

Azes

Les Azes à jamais les premiers champions du monde !

En 2009, un nouveau capitaine fait son apparition. Avec trois sélections au compteur au moment de sa nomination, Nicodaz base son équipe sur les champions du monde Azes et retient cinq toulousains (Boeufy, Jeff, Knox, Marco Gianni, Mistery) dans l’équipe qui ira à Bologne. Deux nouveaux découvrent les joies du l’Eurobowl, le lyonnais Buldogr et le lutécien Darktroll. Un seul parisien en équipe nationale, une première ! Nicodaz mène ses hommes sur la troisième marche du podium pendant que Darktroll est élu MVP de la compétition.

Changement notable en 2010 lors de l’édition française, l’apparition d’un sélectionneur non-joueur à la tête de l’équipe. Kadu-C construit son effectif avec une ossature Lutèce Noobz (Darktroll, Knox, Sladmortis, Titouch), conserve Jeff et lance trois nouveaux dans la bataille : le lutécien Buck’s, le « suisse » Elyoukey et le condatien Khelby. Le résultat n’est pas au rendez-vous mais la formule du sélectionneur a convaincu la communauté.

En 2011, pas de championnat d’Europe puisque c’est une année de Coupe du Monde. Si les français ne conservent pas le titre, les Lutèce Noobz prennent la troisième place finale. Les tenants du titre toulousains se classent huitièmes. Deux équipes éclatent au grand jour lors de la compétition et vont devenir un réservoir à coachs pour l’équipe de France : les Pilous d’Agen (4ème) et les parisiens de la  Sock’s (5ème).

Membre de l’édition 2010, Buck’s change de costume et endosse le rôle de sélectionneur. Il réalise un savant mélange entre les deux puissances dominantes du Blood Bowl français : les Azes (FXIII, Jeff, Nicodaz) et les Noobz (Darktroll, Knox, Titouch). Il renouvelle sa confiance à Elyoukey et lance Bloody dans le grand bain. L’osmose est parfaite et l’équipe est sacrée championne d’Europe 2012 à Copenhague !

121021080758713408

Champions d’Europe !

Turone – Pilous – Sock’s : le trio qui monte

Buck’s est réélu en 2013 par la communauté pour aller défendre le titre en Autriche. Les Pilous rentrent dans la danse (Galmor, Matt le fou) tout comme la Sock’s (Harti). Champion de France 2012, BiBi est retenu en compagnie du Chevalier du Pow Nathaniël. Enfin, les cadres Elyoukey, Knox et Titouch sont à nouveau de l’aventure. Ils ne conservent pas le titre, l’Eurobowl étant remporté par l’Angleterre, mais finissent malgré tout à une excellente seconde place.

En 2014, le Pilou Galmor succède au canard national à la tête de la sélection et axe ses choix sur deux ligues qui sont présentes sur le devant de la scène française : les Pilous (BudWiser, Matt le fou) et la Turone Cup (Justicium, Karaak). Le MLF Simon est retenu pour la première fois sous la tunique bleue tandis que BiBi, Harti et Titouch font figures de cadres de l’équipe. Une nouvelle fois les français prennent la seconde place derrière les anglais.

team-france

Team France, je bande !

La coupe du monde italienne confirmera l’avènement des Pilous qui montent sur la troisième marche du podium. La Turone place ses deux équipes dans le top 10 tout comme les Azes. La communauté française réalise une performance remarquable à Lucca en trustant de nombreux prix.

L’année 2016 voit la nomination d’un nouveau sélectionneur, le Turon Karaak. Il s’appuie sur les ligues dominantes de l’Hexagone (championnat de France des Ligues et Coupe du Monde) et retient deux Pilous (Bouzzy, Matt le fou), deux Turons (Gros Nain, Justicium), deux Sock’s (Harti, Zahiko), l’ACP Simon et le montagnard BiBi. L’équipe Europen est composée de cette base TPS avec la présence de BudWiser, Chavrouze et Sebotouno.

Trois tendances se dégagent donc dans l’ossature de la sélection française depuis 2003. A chaque fois, des événements majeurs (Coupes du Monde, Championnats de France, nouveau capitaine/sélectionneur) ont marqué de véritables tournants dans la constitution des équipes.

Essentiellement parisienne (Lutèce, Sock’s) jusqu’en 2006, l’équipe s’orientera ensuite sur une base Azes – Noobz de 2007 à 2012. Depuis l’édition viennoise, le trio Pilous – Sock’s – Turone est représenté en grande majorité. Les capitaines/sélectionneurs ont toujours fait confiance aux tendances du moment et à la bonne dynamique des ligues françaises. A l’instar des équipes nationales dans le sport professionnel, l’équipe de France de Blood Bowl ne semble pas échapper à ce fonctionnement.

Ligues et regroupements de joueurs représentés

selections-total-edf

Évolution de la représentativité des ligues par périodes

2003-2006

2007-2012

2013-2016

Pour les statistiques, certains coachs ont été « arbitrairement » rattachés à une ligue dans le cas d’une double affiliation (ex : Knox appartient aux Lutèce Noobz et non aux Azes).

Reste désormais à savoir si les choix du sélectionneur pour l’édition 2016 seront les bons afin de ramener en France le trophée qui fuit les Bleus depuis 2012 …

4 commentaires sur “La sélection, une histoire de tendances

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s