Où en est la concurrence ?

Brèves

Alors que le coup d’envoi de l’Eurobowl sera donné dans moins de cinq mois, l’équipe française est constituée depuis un long moment et s’entraîne activement pour soulever le prestigieux trophée. Qu’en est-il des futurs adversaires des Bleus ?

Les favoris chahutés, l’Italie en place

Double tenante du titre, la perfide Albion peine à se mettre en place pour l’édition suédoise. Si Lycos a remplacé au pied levé Don Vito le capitaine démissionnaire, les anglais vont devoir composer avec l’absence de Pipey. Inutile de les enterrer trop vite cependant, puisque Geggster, Joemanji, Podfrey ou encore Purplegoo seront vraisemblablement de la partie.

Composition probable : Geggster, Jimjimany, Joemanji, Lycos, Mubo, Podfrey, Purplegoo et Wilzif.

La sélection espagnole a rencontré des difficultés internes pour élire un sélectionneur. Il n’y a donc pas un mais deux capitaines pour les ibériques qui ont la charge de retenir chacun quatre coachs. Malgré ce retard à l’allumage, il faudra sans doute compter sur eux dans le top 5 final.

Pas de nouvelles des danois pour le moment, hormis la présence du capitaine Tripleskull. Du classique à prévoir pour l’équipe nordique, qui s’appuiera principalement sur les Latino Lovers, seconds lors de la précédente Coupe du Monde.

L’Italie est prête et sa sélection est d’ores-et-déjà connue. Le sélectionneur Roller a retenu pour la conquête du titre européen cinq champions du monde (Beppe, Dirold, Farina, Kaltenland, Spartako), deux habitués des lieux (Liam, Matte8) et le nouveau venu Verrinho. Ils font figure de favoris et il sera très compliqué de contrecarrer leurs plans.

normal_BloodBowl_WC2015-118

Composition probable : Beppe (Elfes Noirs ou Nordiques), Dirold (Amazones ou Elfes Noirs), Farina (Nains), Kaltenland (Skavens), Liam (Morts-Vivants), Matte8 (Nains du Chaos), Spartako (Elfes Sylvains) et Verrinho (Hommes-Lézards).

Les outsiders se font attendre

Nos voisins belges et suisses n’ont toujours pas communiqué sur leurs équipes respectives. Les capitaines Magictobe et Strider84 devraient dévoiler les listes au cours de l’été. Le coût de l’événement a refroidi certains membres de la communauté du plat pays, ce qui explique peut être cette difficulté à constituer un groupe de huit coachs.

L’Allemagne a elle bouclé son effectif et pourra s’appuyer sur le MVP du mondial italien Muadib pour espérer enfin obtenir un résultat. L’équipe du capitaine Arioso n’est en effet plus montée sur le podium de l’Eurobowl depuis 2004 …

Nos amis lusitaniens ne devraient tout simplement pas être présents au championnat d’Europe, pour les mêmes raisons que la Belgique. Le capitaine Haktar semble déjà tourné vers l’organisation de l’édition 2017 au Portugal …

2015_11_08_08_35_30

Enfin, le pays organisateur aura à cœur de briller devant ses supporters. Quinzième à Lucca, la Swedish Blood Bowl Alliance devrait être l’ossature de la sélection hôte. En progrès lors des derniers championnats européens, 2016 peut être l’année de la confirmation pour les suédois.

Les petits prêts à en découdre

La victoire ne reviendra probablement pas à l’une de ces nations mais elles joueront le jeu à fond. Finlande, Hongrie, Norvège et Pays de Galles seront les pièges à éviter pour les pays favoris, qui devront assurer les points contre ces équipes qui n’ont rien à perdre.

L’Ecosse, les Pays-Bas et la Serbie s’inviteront sans doute à la fête dans les semaines à venir.

Les français se bougent pour l’Europen

Déjà 16 triplettes inscrites pour succéder aux Lutèce Noobz (Knox, Pedro, Sladmortis) qui seront évidemment présents pour réaliser un doublé historique. Les Trois Petits Cochons (Funny Valentine, Lord Bojo, Tyra) et un trio composé de Buck’s, Darkstorm et Maram seront également là pour porter les couleurs françaises à Örebro. Quand on voit que des noms comme Cana et Sizzler sont dans la liste des participants à l’Europen, on se dit que la triplette EDF emmenée par Sebotouno ne devra pas chômer pour espérer l’emporter.

La startlist au 01/06/2016 : ici.

Le prochain rendez-vous des Bleus : weekend de cohésion chez Maram (10-11-12 juin).

3 commentaires sur “Où en est la concurrence ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s