BudWiser – Zahiko : un switch payant ?

switch

La nouvelle est tombée hier en milieu d’après-midi. Après avoir longuement échangé avec son sélectionneur lors du Hord’Bowl, BudWiser a pris la décision suivante : il représentera l’équipe de France à l’Europen, laissant le champ libre à Zahiko qui disputera donc son premier Eurobowl. Ce switch soudain pour l’équipe prouve une nouvelle fois la classe et le fair-play du pharmacien agenais, en témoigne sa déclaration aux coachs du groupe France.

J’ai joué Toto (Zahiko, NDLR) ce week end. J’ai gagné 1 partout en dominant de la tête et des épaules le match d’une sortie à zéro …  pirat   Very Happy

Plus sérieusement, j’ai trouvé mon jeune padawan ultra affuté tant dans le jeu que sur les phases de one-turn, à tel point que je pense qu’il rapporterait plus de points à l’EDF que je ne serais en mesure de le faire.

Là où je sentirais qu’un adversaire est plus costaud que moi et verrouillerais le jeu pour assurer le nul, Toto sera en mesure de jouer la gagne. Là où je merderais un placement d’une case et récupèrerais mon erreur d’une sournoise passe rapide et de quelques dodge 2+, il ne laissera pas d’ouverture et trouvera celle du rideau adverse …

Bref, je pense que Toto sera capable de scorer quelques demi-points de plus que moi au cours de la compet’ et qu’il n’y a pas de raison de se priver de cette chance supplémentaire pour ramener le titre. Du coup, après notre match j’ai demandé à notre sélectionneur de faire jouer l’homme en forme …

Cette décision mûrement réfléchie a été accueillie avec respect et compréhension par le groupe. BudWiser jouera donc aux côtés de Chavrouze et Sebotouno lors de l’Europen tandis que Zahiko fera son entrée au championnat d’Europe.

La jeunesse au pouvoir

Suite à cet échange entre les deux spécialistes du roster Elfe Noir, la moyenne d’âge de l’équipe baisse significativement. Avec quatorze années de moins que son aîné Pilou, le jeune rouennais est le troisième coach de la génération 90, avec Bouzzy et Gros Nain. L’équipe 2016 a donc une moyenne de 27,5 ans. Cela en fait probablement une des plus jeunes jamais alignée par la France à l’Eurobowl …

De plus, cela porte à trois le nombre de nouveaux coachs au sein de l’équipe de France. L’ouverture qui fait tant débat chaque année n’est finalement pas si faible, même si ce néo capé arrive tardivement …

L’irrésistible ascension

Omniprésent sur le circuit en 2016, Zahiko brille partout où il passe malgré un début d’année moins flamboyant. Il n’a perdu que deux matchs lors de ses huit derniers tournois et fait preuve d’une régularité hallucinante. La consécration intervient en début de semaine quand il prend officiellement la première place française au classement NAF sur son roster de prédilection.

zahiko

Déjà troisième du championnat de France en 2015, le joueur formé à la Sock’s est inarrêtable. Il semble avoir tous les outils pour réaliser un Eurobowl de haute volée. A lui désormais de savoir gérer la pression d’un tel événement et la soudaineté de ce switch.

Gros Nain, un retour en arrière salvateur ?

Autre changement qui était dans les tuyaux depuis quelques semaines, l’abandon définitif des Nécromantiques. Le Turon aura essayé de nombreuses combinaisons, longuement échangé avec ses partenaires et membres de la communauté mais le résultat n’a pas été concluant. En grande difficulté lors du Rugbowl, Gros Nain ne trouvait pas ses repères avec cette race. Il revient donc sur le roster pour lequel il avait été sélectionné avant la modification du règlement. Le style de jeu Orque lui correspond davantage et lui permet de mettre à profit sa forte expérience des Hommes-Lézards. En perte de confiance à la tête des Nécromantiques, il est remonté à bloc pour emmener ses peaux-vertes à Örebro et peut compter sur le soutien de ses partenaires.

Le prochain rendez-vous des Bleus : Eurobowl et Europen (22-23 octobre).

La startlist officielle est connue !

Brèves

Le comité d’organisation de l’Eurobowl 2016 a clos les inscriptions de manière définitive depuis le 31 juillet. Les adversaires de la France sont donc connus et prêts à en découdre avec les Bleus.

La surprise vient de l’Espagne, qui après de longues tractations a finalement décidé d’aligner une équipe remaniée, avec la présence de deux jeunes coachs qui ne comptent que peu de matchs à la NAF. Les cadres Obeliz, Dark Duke et Joanet seront également de la partie.

La Belgique s’est attachée le service de mercenaires, ne parvenant pas à réunir une sélection exclusivement nationale. Elle comptera dans ses rangs notamment l’italien Phoenix, récent meilleur marqueur du Lutèce Bowl.

Pas de changement notable en revanche par rapport aux éditions précédentes. Voici sans plus attendre la starlist détaillée.

Les favoris

Elles trustent le podium de la compétition depuis de longues années et les dernières éditions ne semblent pas indiquer une modification de cette tendance. Double tenante du titre, l’Angleterre menée par Lycos fera figure de favorite logique.

Team England (*****)

Lycos – 2870
PurpleGoo – 11777
Geggster – 70
Podfrey – 149
JimJimany – 12403
Joemanji – 3312
Mubo – 13409
Wilzif – 8901

england

La France, seconde en 2013 et 2014, se classe naturellement parmi les candidates à la victoire finale. Peu convaincante lors des tournois nationaux, elle devra se sublimer pour espérer l’emporter.

Team France (*****)

Karaak – 13455 Non-playing captain.
BiBi – 11491
Bouzzy – 15733
BudWiser – 12987
Gros Nain – 14524
Harti – 13583
Justicium – 12319
Matt le fou – 13561
Simon_ACP – 17603

Enfin, championne du monde à domicile grâce aux Masters of Tilea, l’Italie pourrait bien renouer avec le succès. Une grosse armada aux noms ronflants, attention à l’excès de confiance cependant. Indéniablement un des ogres de l’édition 2016.

Team Italy (*****)

Roller – 3528 Non-playing captain.
Beppe – 3564
Dirold – 5900
Farina – 3533
Kaltenland – 11924
Liam – 5906
Matte8 – 13785
Spartako – 13417
Verrinho – 16930

Les outsiders

Jamais vainqueur mais toujours placé, le Danemark manque de profondeur d’effectif. Bien que la base soit composée de coachs de très grande valeur, l’équipe pêche depuis plusieurs éditions sur les joueurs 6, 7 et 8.

Team Denmark (****)

Tripleskull – 9524
MissSweden – 11498
kfoged – 10691
Tank – 11501
Topper – 6363
SpecialOne – 16742
Jaqra – 19750
Niebling – 11499

A domicile, la Suède aura à cœur de briller. S’appuyant sur la Blood Bowl Swedish Alliance auteure d’une coupe du Monde remarquable, le pays hôte peut frapper un grand coup. Régulièrement aux alentours de la 7ème au championnat d’Europe, 2016 peut être l’année tremplin pour les nordiques.

Team Sweden (***)

Melisqus – 16238
Inforthepain – 19483
Pidpad – 20957
Skuld – 20481
JohnnyD – 18171
Skoberget – 19448
Dragons – 19003
Pellevin – 19271

En constants progrès, la Suisse se rapproche chaque année des hauteurs du classement. Elle pourra compter sur ses deux leaders techniques, Strider et Joakero. Quelques nouveaux coachs peuvent créer la surprise au sein de la formation helvétique. Pour le meilleur ?

Team Switzerland (***)

Strider84 – 14113
Jokaero – 2785
Phifoe – 16959
Goss – 18266
Madmatt13 – 19790
Elrik – 19344
sigu70 – 17003
Macabeo – 18608

A ne pas sous-estimer

Décevante depuis de nombreuses années sur le circuit européen, la formation allemande peine à trouver sa place dans la hiérarchie actuelle. Elle est cependant composée de coachs brillants dont le MVP du mondial italien, Muadib. Enfin un coup d’éclat pour la Mannschaft ?

Team Germany (**)

Arioso – 18738
RoterSternHochdah – 18704
Muadib – 2800
Candlejack – 5844
Gaunab – 2150
Prince – 341
DocMaxx – 16347
Jonny_Kanone – 9621

Désormais constituée, les soucis sont derrière la Belgique. Reste à voir comment prendra la mayonnaise entre mercenaires et belges. L’absence de Magictobe semble difficile à pallier pour notre voisin.

Team Belgium (**)

Driesfield – 6183
Malodoror – 20793
JJ – 10488
Araznaroth – 13199
Woete – 12500
gninocker – 17832
Phoenix11 – 8402
Dekra1979 – 16259

Le mélange entre anciens et nouveaux peut-il prendre ? Ce sera en tout cas un passage obligé pour les ibériques s’ils veulent renouer avec la plus haute marche du podium.

Team Spain (**)

Dark Duke – 2925
Obeliz – 2519
Joanet – 7690
Duke_Luthor_Von_Hawkfire – 11793
Barry – 3290
Idroj – 20930
Malasnoticias – 17068
Tactel – 20218

Peu de références pour cette équipe qui a malgré tout posé des soucis à de nombreux adversaires par le passé. A l’instar de Garrick (238, Elfes Noirs), la nation au chardon ne sera pas un cadeau au tirage.

Team Scotland (**)

DonShula – 14445
Garrick – 18506
Purdindas – 10831
JamesEs – 17875
sann0638 – 8866
Valen – 1538
Loki – 371
HumptyTrump – 20360

Les potentiels troubles-fêtes

Habituée du rendez-vous depuis quelques années maintenant, la Hongrie n’a jamais réellement brillé par ses résultats. De nouveaux coachs insuffleront peut-être une spirale positive à ce niveau ?

Team Hungary (*)

BlackOrc – 6233
Itzla – 9758
Wolio – 20061
noraal – 21798
Favi – 20062
cz – 21604
swifty – 20309
Alex05 – 22352

Une équipe jeune sur laquelle il est délicat de se prononcer. Vraisemblablement un bon tirage au premier abord, mais à ne pas prendre à la légère.

Team Finland (*)

MacWitt – 19932
Harza – 20060
jopotzuki – 20783
edheim – 20760
BeerBeer – 18245
J-Ho – 19106
ratogre – 22007
valkohukka – 18772

A l’image de la Finlande, la Norvège n’a pas de référence permettant de se faire une idée réelle de l’adversité qu’elle peut offrir. Méfiance également donc.

Team Norway (*)

zulu – 16829
Endalos – 17242
The_Ref – 9441
straume – 20685
bothun – 20953
FrankPedersen – 20899
mynock – 20775
GreatWhiteHope – 20881

Les rookies de 2016, la Pologne fait son baptême à Örebro. Bienvenue à eux !

Team Poland (*)

Mewash – 21627
Reszka – 21573
Leonek – 22375
Domingo – 20280
Slimaq – 21957
Warrior1980 – 22376
Juniooor7 – 22455
Shawass – 18416

Une équipe de mercenaires, qui peut faire des coups d’éclat. Espérons qu’elle se contente de jouer les faire-valoir.

Team Viking (*)

Balder – 17725
Corwin – 17878
Faccko – 17893
Mufflo – 15048
brocCooli – 12552
Duckwing – 16278
Bernuz – 19542
Purrelito – 15323

Équipe la moins armée du Royaume-Uni pour les joutes de l’Eurobowl, le Pays de Galles avait pris l’eau contre la France lors de la première ronde en Belgique (0/3/5). Un bon souvenir pour les Bleus !

Team Wales (*)

nonumber – 8923
20Phoenix – 19395
SFisher91 – 16057
Dionysian – 19480
Northernknight – 7569
MadeofWelsh – 12184
Ploppy_McPloppy – 16417
andydavo – 19726

Seize équipes en lice, une affluence honorable malgré les contraintes budgétaires. L’Autriche, les Pays-Bas, le Portugal et la Serbie manquent à l’appel.

Un petit sondage pour mesurer la cote de vos Bleus !