La jeune garde française a les crocs !

aramis-coul

Ils intègrent pour la première fois l’équipe de France de Blood Bowl et ont pour point commun d’être de la génération 90. Interview croisée de la jeune garde française, vos trois mousquetaires de l’édition suédoise, des coachs aux parcours bien différents mais unis par une passion commune. N’oublions pas ce que disait Corneille : la valeur n’attend point le nombre des années …

Peux-tu te présenter rapidement. Qui es-tu et que fais-tu dans la vie ? Quelles sont tes passions ?

Bouzzy : Clément, agriculteur de profession, passionné par mon métier et le Blood Bowl, ce qui prend déjà presque tout mon temps ! J’aime aussi le sport en général et touche à tout à ce niveau.

Gros Nain : Je suis en Licence de Biologie à Tours. J’adore les sports collectifs (notamment le foot) et les jeux (vidéos, de plateau et autres …)

Zahiko : Toto (Antony dans le civil) 23 ans, étudiant en première année du Programme Grande Ecole à Neoma Business School (Rouennais allé allé). Mes passions, le Blood Bowl évidemment, faire de grosses soirées, rencontrer plein de personnes (surtout des filles héhéhé). Sinon je suis quelqu’un d’assez direct et qui aime se mettre en avant (surement un peu trop mais j’y travaille). Socialement je suis adaptable. A l’instar de Bibi je me pignole souvent devant mon classement NAF.

Saurez-vous trouver l’info obsolète ?

Comment et quand as-tu découvert le Blood Bowl ?

Bouzzy : J’ai découvert le Blood Bowl à 15 ans quand Talkarde a ouvert sa boutique de jeux à Agen. J’y allais régulièrement et j’ai pu observer quelques matchs, BudWiser m’a fait une initiation et c’était parti. Je ne suis pas devenu accro tout de suite car je me faisais ouvrir méchamment en ligue puis dès que j’ai fait mon premier tournoi je n’ai plus arrêté.

Zahiko : J’ai pratiqué Warhammer dès l’âge de 11 ans puis j’ai intégré les Tisseurs de Chimères (dont fait partie la Socks’), je regardais avec envie ces matchs endiablés pour la ligue. A 16 ans j’ai demandé une initiation au forum des associations et ce n’est rien que Le Captain (aka Longshot) qui m’a appris à jouer. Outre le fait que je lui ai voué une certaine fascination j’ai failli me prendre une chaise dans la tronche ce jour-là.

Gros Nain : Avec mon frère Karaak et Justicium on a commencé à jouer ensemble je devais avoir 7-8 ans.

_mg_5874

Quel type de coach es-tu ?

Zahiko : J’ai un style de jeu assez agressif. Je cherche à créer la faille afin de pouvoir contrer. Je gagne rarement de plus d’un touchdown d’écart. En contrant cela me permet de ne prendre aucun risque sur ma phase d’attaque et de faire un ball control dans mon camp. Je suis sinon très friand de Push push pour créer le décalage.

Gros Nain : Comme tout le monde j’aime gagner, quelque soit le jeu ou le sport que je fais j’y vais pour gagner, même si je pars derrière parce que je suis pas bon ou désavantagé je n’aime pas perdre.

Bouzzy : Le coach qui joue à l’instinct et à l’expérience, un jour Miyata m’a assez bien défini : ce qui est fort chez toi Bouzzy c’est que tu vois/subis une situation, tu digères et ressors plus fort.

Avant j’étais un joueur plutôt sanguin mais maintenant je me suis bien calmé, j’ai bien crié à certains moments je trouve que c’est libérateur quand la situation est bien tendue.

C’est ta première sélection. Qu’est-ce que cela représente pour toi ?

Bouzzy : Une véritable joie, au tout début je n’envisageais pas forcément de me présenter puis on m’a un peu poussé à le faire et je ne regrette pas, il n’y a que des mecs que j’apprécie dans cette équipe. Il y a une véritable cohésion et c’est ce qui pourra nous amener au bout.

Bien-sûr il y aussi le côté partir représenter la communauté française dans une compétition européenne et ça fait chaud au cœur quand en tournoi on reçoit des encouragements après les bons tacles.

Gros Nain : Pas grand chose, je suis content de faire partie de cette équipe de joueurs que j’apprécie vraiment, mais je prends tous les tournois au même niveau donc pour moi l’Euro c’est pareil que n’importe quel tournoi par équipe.

Zahiko : C’est la consécration du travail accompli cette année surtout. La reconnaissance du niveau acquis mais surtout de la régularité dont j’ai essayé de faire preuve (même si aucune victoire de tournoi à mon actif cette année). Je suis vraiment très très heureux de pouvoir vivre cette expérience.

Que penses-tu des chances réelles de l’équipe de France ?

Gros Nain : Je pense que nous sommes favoris au même titre que trois ou quatre autres nations. Cela reste un jeu de dés, quand tu as atteint un niveau suffisamment élevé et ceux d’en face aussi, généralement ça peut se jouer là dessus ou sur les matchs-up.

Zahiko : On a des coachs très réguliers au niveau du championnat de France mais aussi au niveau de la NAF.

Les stats restent néanmoins des stats. L’équipe est très soudée, très bien encadrée et a la volonté de donner le meilleur. Ceci dit Blood Bowl reste un jeu de dés mais je pense réellement qu’on peut aller chercher la victoire. Les Masters of Tilea avaient été battus par la Turone et l’Angleterre s’était inclinée l’année dernière. Puis comme disait ma mère, cette année c’est la tienne alors … GO Team France !

Bouzzy : Je pense que l’on fait clairement parti des favoris avec l’Angleterre et l’Italie, on peut ramener la coupe à la maison. Notre seul défaut c’est que l’on manque d’expérience en Eurobowl comme le montre les stats. Notre point fort c’est la cohésion.

_mg_5821

Quel(le) défaut/attitude vas-tu devoir corriger durant l’Euro pour espérer obtenir le meilleur résultat possible ?

Zahiko : A mon avis cette attitude-là : j’ai énormément travaillé sur moi-même et sur mon égo afin de pouvoir augmenter significativement mes résultats au cours du temps. Donc pour faire le meilleur résultat possible je ne pense rien avoir à changer. Néanmoins l’après match, quand j’ai passé un match difficile, je dois arriver à tourner la page le plus rapidement possible (mais bon ayant enfin réalisé le second objectif bloodbowlistique j’ai de moins en moins de chose à me prouver donc je devrais encore mieux accepter la défaite). Même si elle n’arrivera pas à l’Euro !

Bouzzy : Ma concentration, j’ai toujours eu de gros problèmes de concentration (je vous raconte pas à l’école le calvaire pour moi) mais dernièrement je me suis plutôt amélioré de ce point de vue donc pour l’Euro ça ira. Il faut aussi que j’apprenne plus à m’isoler de mon entourage, si en fin de match j’entends des chuchotements dans mon dos ou qu’il y a du monde qui regarde ça peut me faire faire n’importe quoi.

Gros Nain : Aucun, si je réussis jusqu’à maintenant pourquoi je changerais. Et puis ça reste un jeu où tu lances des dés ça va c’est pas très important.

(Bouzzy) L’année 2016 n’a pas été simple depuis le Belgian Open. Tu restes confiant ?

Bouzzy : Non c’est vrai que depuis le Belgian Open je ne fais que des résultats à l’équilibre (2/1/2 ; 2/1/2 ; 1/3/1) alors il y a 2 raisons à ça.

La première c’est dans ma vie personnelle, depuis un an je suis en pleine installation agricole et c’est un projet assez lourd à mener donc même en tournoi j’avais du mal à déconnecter pour me remettre dans le jeu. Maintenant tout est ficelé comme il faut donc comme j’ai dit au sélectionneur je serai bien concentré pour l’Euro.

La deuxième c’est que sur mes cinq dernières défaites il y a deux Elfes noirs et deux Elfes Sylvains. Les Sylvains tout le monde sait que c’est très compliqué quand on joue Hommes-Lézards, mais j’ai quand même nullé deux fois JimJimany ! Les deux défaites Elfes Noirs sont contre Zahiko, qui a typiquement le jeu contre lequel les Lézards en chient le plus. Il joue hyper agressif et harcèle jusqu’à ce qu’une brèche apparaisse. D’autant plus qu’en ce moment il est affûté.

Donc malgré mes résultats moyens je reste en confiance, surtout que le format Eurobowl est en ma faveur : six blocages d’entrée de jeu et l’absence de double ne me pénalise pas à l’inverse de certaines équipes.

(Gros Nain) Est-ce un désavantage d’être le frère du sélectionneur ?

Gros Nain : Vis à vis de la communauté peut être mais je m’en branle. Vis à vis de l’équipe je ne pense pas, ils me considèrent au niveau pour être dans l’équipe et m’apprécient pour ce que je suis.

(Zahiko) Ton arrivée tardive au sein de l’équipe de France Eurobowl n’est elle pas un cadeau empoisonné ?

Zahiko : Nullement, j’en suis même honoré de la façon dont s’est arrivé. Personnellement j’espérais toujours depuis un an que ce moment arrive. J’ai tout fait pour en augmenter les chances. Comme le savait le sélectionneur, ce n’était pas tant de ne pas faire partie de l’EDF qui m’avait fait c**** mais surtout de ne pas faire partie de CETTE équipe, en effet j’adore vraiment tous les mecs qui la compose et je voulais vraiment vivre cette aventure avec eux. Cela me met un peu plus la pression que l’Europen mais si BudWiser à juger bon de me céder sa place alors je dois avoir le niveau.

Peux-tu nous parler de tes deux jeunes camarades ?

Gros Nain : Je connais bien Bouzzy depuis quelques années maintenant, c’est quelqu’un que j’apprécie vraiment et je suis très content de jouer avec lui à l’Euro. Pour Zahiko j’ai appris à le connaître plus cette année et c’est une super rencontre, un super gars. En terme de jeu j’estime que ce sont de très bons joueurs comme les autres en EDF.

Zahiko : Ce sont des potes avant tout. On a commencé à bien se connaitre notamment avec la Coupe du Monde en Italie, je suis parti en vacances avec GN et c’est toujours du bonheur de voir Bouzzy. Ils ont le niveau et je sais qu’on devrait bien rigoler (du moins entre nous peut être pas avec les vieux cons !)

Bouzzy : Gros Nain est quelqu’un que j’apprécie énormément, le feeling passe très bien, quand on joue l’un contre l’autre on passe le match à déconner et à se trashtalker. J’ai joué avec lui et Lucas à l’europen en Belgique où on s’est fait piné comme il faut mais c’était une super aventure. Donc hyper content de jouer avec lui !

Toto je le connais surtout depuis la Coupe du Monde à Lucca, mais là pareil le feeling est bien passé et c’est toujours un plaisir de le croiser en tournoi. Je suis très content de jouer à ses côtés pour cet Eurobowl, mais par chauvinisme Pilou je me dois de ronchonner que BudWiser parte hahahahh 😀

Y a t-il un coach plus expérimenté qui te sert de modèle ou de référence ?

Zahiko : Je dirais 2 : tout d’abord Longshot pour son parcours, son investissement, puis c’est mon papa de Bloodbowl donc … Ensuite Sladmortis, par l’aura qu’il dégage, la sérénité et puis il est juste monstrueux sur les terrains (au moins autant que gentil à l’extérieur). Oui oui j’ai une admiration sans limite pour les Lutèce Noobz.

Bouzzy : Non j’ai pas forcément de coachs de référence, il y a beaucoup de joueurs que j’apprécie et qui sont très forts mais je ne m’identifie par forcément à eux.

Gros Nain : Pas vraiment, je me sers de l’ensemble des matchs que j’ai pu voir ou faire pour retenir des choses et ensuite pouvoir m’adapter ou modifier ma façon de jouer. Mais non je n’ai pas un joueur modèle, et je pense être un des plus expérimentés du circuit actuel finalement, peut être suis-je un modèle ?

Quel est pour le moment ton meilleur souvenir à Blood Bowl ?

Gros Nain : Quand on jouait enfants avec mon frère et Jérôme.

Zahiko : La World Cup 2 à Amsterdam en 2011. J’ai été prévenu deux semaines avant que je devais remplacer un gars de la Socks (oui oui on me prévient souvent au dernier moment). J’ai adoré tout, l’ambiance, le local, revoir des têtes. A l’époque bien que je n’étais pas aussi bon et aussi connu, j’avais vraiment tout donné et l’ambiance soudée de l’équipe faisant on ne peut plus plaisir. (En effet à 18 ans je rencontrais des personnes qui allaient rester de très bons amis même hors Blood Bowl).

Bouzzy : Sans conteste monter sur la deuxième marche du podium à Lucca et d’avoir sur la troisième les copains Pilous (Talkarde, Miyata, Matt le fou, BudWiser, Rippersly et Galmor). Les deux combinés je peux vous assurer que c’est hyper bandant !

_mg_5746

Et le pire ?

Bouzzy : Un tournoi à Bayonne, le tournoi était très bien mais pas moi. J’étais malade comme il m’arrive rarement de l’être, Budwiser (notre pharmacien) me prend un sirop contre la toux pour essayer de faire passer le truc, je me siffle la bouteille donc j’étais complètement défoncé au sirop contre la toux et pour rajouter une couche à ce cocktail je prends un dolirhume nuit en pleine journée. Je vous laisse imaginer mes capacités mentales à ce moment-là. Première sortie en Orc et je fais un bon 0/0/4, ma seul victoire étant la ronde où on change de roster avec son adversaire (Nain du Chaos).

Gros Nain : Des périodes de déchatte parfois, il faut savoir faire avec mais c’est pas évident quand ça dure 3-4 tournois de suite.

Zahiko : Un match au Crom à Gnon 2012, où on se trashtalkait avec Ghostdog, je le contre en 1ère et rate avec un beau double as en première action pendant 6 tours le 2-0 pour au final faire 1-1. Mais ce n’est pas tant le résultat qui m’a marqué mais l’attitude que j’ai eu, j’ai littéralement pété un câble. J’en avais les larmes aux yeux, j’ai jeté mes dés à travers la salle. Encore une fois désolé pour ce match. Mais il m’a permis de relativiser beaucoup de chose, et principalement que Blood Bowl reste un jeu et qu’il est là pour qu’on se fasse plaisir.

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour cette fin d’année 2016 ?

Zahiko : Du Rhum, des femmes, et d’la bière tant qu’il faut. Et gagner l’Eurobowl en tant que MVP héhé.

Gros Nain : Réussir mes études > que le Real gagne > que nous gagnons l’Euro.

Bouzzy : De revenir avec la coupe de l’Eurobowl !

Si la France remporte l’Eurobowl, es-tu prêt à faire un truc fou/débile/hors du commun pour fêter ça ?

Bouzzy : Oui pourquoi pas mais je n’ai pas trop d’imagination à ce niveau-là donc je laisse soin à mes coéquipiers de trouver !

Zahiko : Courir nu dans le château. Si je suis MVP dans la neige devant le château (juste en chaussures).

Gros Nain : Non.

L’œil du sélectionneur

Bienveillant à l’égard de ses jeunes coachs, le capitaine de l’équipe de France n’en reste pas moins objectif et lucide les concernant.

« Jamais une équipe aussi jeune n’est allée se confronter aux cadors du Blood Bowl européen. J’ai conscience que l’effectif n’a pas l’expérience des anglais et le vice des italiens. La cohésion est en revanche bien présente et je compte m’appuyer sur cet aspect pour motiver au maximum les troupes !

Concernant le jeune trio, il est composé d’excellents coachs connus et reconnus sur le circuit.

12620764_10208597117515955_797289725_o

Bouzzy est un spécialiste du roster Hommes-Lézards, il a même été numéro un mondial durant le second trimestre 2016 et sort d’une brillante Coupe du Monde. Il a été en difficulté ces derniers temps mais je ne m’inquiète pas outre mesure. Il a progressé sur sa faculté à se concentrer et sera bien encadré en Suède. Il a surtout mené à bien son projet professionnel et personnel, je l’en félicite chaleureusement !

Gros Nain est un coach au niveau technique très élevé. Il est difficile de me prononcer car c’est mon frère mais il a toute ma confiance, malgré son changement tardif d’équipe. Il a le huitième roster et sait ce qu’il doit faire. L’Eurobowl se gagne sur les tables 6, 7 et 8, il rapportera des points précieux. La confiance retrouvée, je ne m’inquiète pas pour lui.

Enfin, Zahiko est un joueur qui a progressé dans son jeu et son attitude à une vitesse folle. Sa sélection n’est en rien volée et l’élégant geste de BudWiser prouve incontestablement que le néo-rouennais sera à la hauteur de l’événement. Très régulier en 2016, il ne lui manque qu’une victoire en tournoi pour mettre la cerise sur ce beau gâteau. Attention à ne pas se voir trop beau et à gérer la pression du tournoi ! »

Réponse dans 12 jours !

Le prochain rendez-vous des Bleus : Eurobowl et Europen (22-23 octobre).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s