La consécration pour Clément0

549773edflogofinal

Adulé, critiqué, contesté, au cœur de polémiques fumantes, il ne laisse pas indifférent, mais peu importe ce qu’en pense le petit monde du Blood Bowl français, le résultat est là : le néo-messin Clément0 remporte le titre de champion de France 2016. Il met ainsi terme à une domination sans partage du parisien Harti, triple tenant du titre de l’épreuve et second cette année à un souffle du sacre final.

Lire la suite

La startlist officielle est connue !

Brèves

Le comité d’organisation de l’Eurobowl 2016 a clos les inscriptions de manière définitive depuis le 31 juillet. Les adversaires de la France sont donc connus et prêts à en découdre avec les Bleus.

La surprise vient de l’Espagne, qui après de longues tractations a finalement décidé d’aligner une équipe remaniée, avec la présence de deux jeunes coachs qui ne comptent que peu de matchs à la NAF. Les cadres Obeliz, Dark Duke et Joanet seront également de la partie.

La Belgique s’est attachée le service de mercenaires, ne parvenant pas à réunir une sélection exclusivement nationale. Elle comptera dans ses rangs notamment l’italien Phoenix, récent meilleur marqueur du Lutèce Bowl.

Pas de changement notable en revanche par rapport aux éditions précédentes. Voici sans plus attendre la starlist détaillée.

Les favoris

Elles trustent le podium de la compétition depuis de longues années et les dernières éditions ne semblent pas indiquer une modification de cette tendance. Double tenante du titre, l’Angleterre menée par Lycos fera figure de favorite logique.

Team England (*****)

Lycos – 2870
PurpleGoo – 11777
Geggster – 70
Podfrey – 149
JimJimany – 12403
Joemanji – 3312
Mubo – 13409
Wilzif – 8901

england

La France, seconde en 2013 et 2014, se classe naturellement parmi les candidates à la victoire finale. Peu convaincante lors des tournois nationaux, elle devra se sublimer pour espérer l’emporter.

Team France (*****)

Karaak – 13455 Non-playing captain.
BiBi – 11491
Bouzzy – 15733
BudWiser – 12987
Gros Nain – 14524
Harti – 13583
Justicium – 12319
Matt le fou – 13561
Simon_ACP – 17603

Enfin, championne du monde à domicile grâce aux Masters of Tilea, l’Italie pourrait bien renouer avec le succès. Une grosse armada aux noms ronflants, attention à l’excès de confiance cependant. Indéniablement un des ogres de l’édition 2016.

Team Italy (*****)

Roller – 3528 Non-playing captain.
Beppe – 3564
Dirold – 5900
Farina – 3533
Kaltenland – 11924
Liam – 5906
Matte8 – 13785
Spartako – 13417
Verrinho – 16930

Les outsiders

Jamais vainqueur mais toujours placé, le Danemark manque de profondeur d’effectif. Bien que la base soit composée de coachs de très grande valeur, l’équipe pêche depuis plusieurs éditions sur les joueurs 6, 7 et 8.

Team Denmark (****)

Tripleskull – 9524
MissSweden – 11498
kfoged – 10691
Tank – 11501
Topper – 6363
SpecialOne – 16742
Jaqra – 19750
Niebling – 11499

A domicile, la Suède aura à cœur de briller. S’appuyant sur la Blood Bowl Swedish Alliance auteure d’une coupe du Monde remarquable, le pays hôte peut frapper un grand coup. Régulièrement aux alentours de la 7ème au championnat d’Europe, 2016 peut être l’année tremplin pour les nordiques.

Team Sweden (***)

Melisqus – 16238
Inforthepain – 19483
Pidpad – 20957
Skuld – 20481
JohnnyD – 18171
Skoberget – 19448
Dragons – 19003
Pellevin – 19271

En constants progrès, la Suisse se rapproche chaque année des hauteurs du classement. Elle pourra compter sur ses deux leaders techniques, Strider et Joakero. Quelques nouveaux coachs peuvent créer la surprise au sein de la formation helvétique. Pour le meilleur ?

Team Switzerland (***)

Strider84 – 14113
Jokaero – 2785
Phifoe – 16959
Goss – 18266
Madmatt13 – 19790
Elrik – 19344
sigu70 – 17003
Macabeo – 18608

A ne pas sous-estimer

Décevante depuis de nombreuses années sur le circuit européen, la formation allemande peine à trouver sa place dans la hiérarchie actuelle. Elle est cependant composée de coachs brillants dont le MVP du mondial italien, Muadib. Enfin un coup d’éclat pour la Mannschaft ?

Team Germany (**)

Arioso – 18738
RoterSternHochdah – 18704
Muadib – 2800
Candlejack – 5844
Gaunab – 2150
Prince – 341
DocMaxx – 16347
Jonny_Kanone – 9621

Désormais constituée, les soucis sont derrière la Belgique. Reste à voir comment prendra la mayonnaise entre mercenaires et belges. L’absence de Magictobe semble difficile à pallier pour notre voisin.

Team Belgium (**)

Driesfield – 6183
Malodoror – 20793
JJ – 10488
Araznaroth – 13199
Woete – 12500
gninocker – 17832
Phoenix11 – 8402
Dekra1979 – 16259

Le mélange entre anciens et nouveaux peut-il prendre ? Ce sera en tout cas un passage obligé pour les ibériques s’ils veulent renouer avec la plus haute marche du podium.

Team Spain (**)

Dark Duke – 2925
Obeliz – 2519
Joanet – 7690
Duke_Luthor_Von_Hawkfire – 11793
Barry – 3290
Idroj – 20930
Malasnoticias – 17068
Tactel – 20218

Peu de références pour cette équipe qui a malgré tout posé des soucis à de nombreux adversaires par le passé. A l’instar de Garrick (238, Elfes Noirs), la nation au chardon ne sera pas un cadeau au tirage.

Team Scotland (**)

DonShula – 14445
Garrick – 18506
Purdindas – 10831
JamesEs – 17875
sann0638 – 8866
Valen – 1538
Loki – 371
HumptyTrump – 20360

Les potentiels troubles-fêtes

Habituée du rendez-vous depuis quelques années maintenant, la Hongrie n’a jamais réellement brillé par ses résultats. De nouveaux coachs insuffleront peut-être une spirale positive à ce niveau ?

Team Hungary (*)

BlackOrc – 6233
Itzla – 9758
Wolio – 20061
noraal – 21798
Favi – 20062
cz – 21604
swifty – 20309
Alex05 – 22352

Une équipe jeune sur laquelle il est délicat de se prononcer. Vraisemblablement un bon tirage au premier abord, mais à ne pas prendre à la légère.

Team Finland (*)

MacWitt – 19932
Harza – 20060
jopotzuki – 20783
edheim – 20760
BeerBeer – 18245
J-Ho – 19106
ratogre – 22007
valkohukka – 18772

A l’image de la Finlande, la Norvège n’a pas de référence permettant de se faire une idée réelle de l’adversité qu’elle peut offrir. Méfiance également donc.

Team Norway (*)

zulu – 16829
Endalos – 17242
The_Ref – 9441
straume – 20685
bothun – 20953
FrankPedersen – 20899
mynock – 20775
GreatWhiteHope – 20881

Les rookies de 2016, la Pologne fait son baptême à Örebro. Bienvenue à eux !

Team Poland (*)

Mewash – 21627
Reszka – 21573
Leonek – 22375
Domingo – 20280
Slimaq – 21957
Warrior1980 – 22376
Juniooor7 – 22455
Shawass – 18416

Une équipe de mercenaires, qui peut faire des coups d’éclat. Espérons qu’elle se contente de jouer les faire-valoir.

Team Viking (*)

Balder – 17725
Corwin – 17878
Faccko – 17893
Mufflo – 15048
brocCooli – 12552
Duckwing – 16278
Bernuz – 19542
Purrelito – 15323

Équipe la moins armée du Royaume-Uni pour les joutes de l’Eurobowl, le Pays de Galles avait pris l’eau contre la France lors de la première ronde en Belgique (0/3/5). Un bon souvenir pour les Bleus !

Team Wales (*)

nonumber – 8923
20Phoenix – 19395
SFisher91 – 16057
Dionysian – 19480
Northernknight – 7569
MadeofWelsh – 12184
Ploppy_McPloppy – 16417
andydavo – 19726

Seize équipes en lice, une affluence honorable malgré les contraintes budgétaires. L’Autriche, les Pays-Bas, le Portugal et la Serbie manquent à l’appel.

Un petit sondage pour mesurer la cote de vos Bleus !

Où en est la concurrence ?

Brèves

Alors que le coup d’envoi de l’Eurobowl sera donné dans moins de cinq mois, l’équipe française est constituée depuis un long moment et s’entraîne activement pour soulever le prestigieux trophée. Qu’en est-il des futurs adversaires des Bleus ?

Les favoris chahutés, l’Italie en place

Double tenante du titre, la perfide Albion peine à se mettre en place pour l’édition suédoise. Si Lycos a remplacé au pied levé Don Vito le capitaine démissionnaire, les anglais vont devoir composer avec l’absence de Pipey. Inutile de les enterrer trop vite cependant, puisque Geggster, Joemanji, Podfrey ou encore Purplegoo seront vraisemblablement de la partie.

Composition probable : Geggster, Jimjimany, Joemanji, Lycos, Mubo, Podfrey, Purplegoo et Wilzif.

La sélection espagnole a rencontré des difficultés internes pour élire un sélectionneur. Il n’y a donc pas un mais deux capitaines pour les ibériques qui ont la charge de retenir chacun quatre coachs. Malgré ce retard à l’allumage, il faudra sans doute compter sur eux dans le top 5 final.

Pas de nouvelles des danois pour le moment, hormis la présence du capitaine Tripleskull. Du classique à prévoir pour l’équipe nordique, qui s’appuiera principalement sur les Latino Lovers, seconds lors de la précédente Coupe du Monde.

L’Italie est prête et sa sélection est d’ores-et-déjà connue. Le sélectionneur Roller a retenu pour la conquête du titre européen cinq champions du monde (Beppe, Dirold, Farina, Kaltenland, Spartako), deux habitués des lieux (Liam, Matte8) et le nouveau venu Verrinho. Ils font figure de favoris et il sera très compliqué de contrecarrer leurs plans.

normal_BloodBowl_WC2015-118

Composition probable : Beppe (Elfes Noirs ou Nordiques), Dirold (Amazones ou Elfes Noirs), Farina (Nains), Kaltenland (Skavens), Liam (Morts-Vivants), Matte8 (Nains du Chaos), Spartako (Elfes Sylvains) et Verrinho (Hommes-Lézards).

Les outsiders se font attendre

Nos voisins belges et suisses n’ont toujours pas communiqué sur leurs équipes respectives. Les capitaines Magictobe et Strider84 devraient dévoiler les listes au cours de l’été. Le coût de l’événement a refroidi certains membres de la communauté du plat pays, ce qui explique peut être cette difficulté à constituer un groupe de huit coachs.

L’Allemagne a elle bouclé son effectif et pourra s’appuyer sur le MVP du mondial italien Muadib pour espérer enfin obtenir un résultat. L’équipe du capitaine Arioso n’est en effet plus montée sur le podium de l’Eurobowl depuis 2004 …

Nos amis lusitaniens ne devraient tout simplement pas être présents au championnat d’Europe, pour les mêmes raisons que la Belgique. Le capitaine Haktar semble déjà tourné vers l’organisation de l’édition 2017 au Portugal …

2015_11_08_08_35_30

Enfin, le pays organisateur aura à cœur de briller devant ses supporters. Quinzième à Lucca, la Swedish Blood Bowl Alliance devrait être l’ossature de la sélection hôte. En progrès lors des derniers championnats européens, 2016 peut être l’année de la confirmation pour les suédois.

Les petits prêts à en découdre

La victoire ne reviendra probablement pas à l’une de ces nations mais elles joueront le jeu à fond. Finlande, Hongrie, Norvège et Pays de Galles seront les pièges à éviter pour les pays favoris, qui devront assurer les points contre ces équipes qui n’ont rien à perdre.

L’Ecosse, les Pays-Bas et la Serbie s’inviteront sans doute à la fête dans les semaines à venir.

Les français se bougent pour l’Europen

Déjà 16 triplettes inscrites pour succéder aux Lutèce Noobz (Knox, Pedro, Sladmortis) qui seront évidemment présents pour réaliser un doublé historique. Les Trois Petits Cochons (Funny Valentine, Lord Bojo, Tyra) et un trio composé de Buck’s, Darkstorm et Maram seront également là pour porter les couleurs françaises à Örebro. Quand on voit que des noms comme Cana et Sizzler sont dans la liste des participants à l’Europen, on se dit que la triplette EDF emmenée par Sebotouno ne devra pas chômer pour espérer l’emporter.

La startlist au 01/06/2016 : ici.

Le prochain rendez-vous des Bleus : weekend de cohésion chez Maram (10-11-12 juin).

[Mercato] La Condate tient la corde pour un Bleu !

cropped-logo_ldcblog

Fidèle à ses habitudes, Colonel Castor attire chaque année de nouvelles recrues au sein de l’enfer de Bréal. La rentrée prochaine pourrait bien voir le jeune et prometteur Zahiko poser ses bagages sur les bords de la Vilaine. Un sacré coup pour le commissaire condatien à l’heure où le marché des transferts est au plus calme.

Si rien n’est encore officialisé à l’heure actuelle, il semblerait que le violet de la Sock’s n’ait pas été insensible aux appels du pied rennais lors du Crom’A’Gnon le weekend dernier. Mieux, le rongeur à queue plate s’est gentiment incliné en ronde 5 face à la potentielle recrue afin de ne pas froisser son ego …

portraitcastor

Le recruteur le plus efficace de France !

La balle est désormais dans le camp de Toto, actuellement basé au Havre pour ses études. Les probabilités de le voir en rouge et noir d’ici quelques mois sont réelles et la Condate est prête à accueillir ce membre du groupe France à bras ouverts. Ce serait le troisième international pour la Condate après Khelby en 2010 et le champion d’Europe Bloody en 2012.

dsc_10801

Tu veux ou tu veux pas ?

Concernant le contrat, les modalités sont toujours les mêmes pour les nouvelles recrues de la capitale bretonne. Le Colonel et ses hommes garantissent aux nouveaux venus un appartement et une charmante compagne, ce qui devrait nettement peser dans la balance. Quand on voit que l’Ange Loup Sanguinaire est aujourd’hui papa quelques années seulement après sa signature en LdC, on peut affirmer que la mafia rennaise ne chôme pas ! Plus de détails sur les tractations à venir ici.

Le prochain rendez-vous des Bleus : RDVBB (28-29 mai)

Le sélectionneur fait le bilan

Abhacken

A quelques jours de fêter son premier semestre à la tête de l’équipe de France de Blood Bowl, il est temps pour Karaak de revenir sur cette première partie de son mandat qui fut loin d’être un long fleuve tranquille … Réussites, échecs, perspectives, l’heure est aux confidences !

Les motifs de satisfaction

Fer de lance de la campagne du Turon exilé à Chartres, la communication semble pour le moment fonctionner efficacement et susciter l’intérêt de la communauté française et même internationale. En effet, la NAF n’hésite pas à partager les publications de l’équipe de France de Blood Bowl, ce qui offre une vitrine hors des frontières hexagonales.

Le site a été visité plus de 2000 fois tandis que les articles et différentes pages comptent près de 9000 vues. Les vidéos de la chaîne YouTube totalisent en moyenne 150 vues. La page Facebook n’a jamais été aussi active, à l’image du nombre de suiveurs qui a explosé. Le compte Twitter rencontre moins de succès car ce réseau social est moins populaire en France.

Joe

Joemanji, international anglais enthousiaste !

Cela est en grande partie dû au staff, plus particulièrement aux dessinateurs Hrolv et Pachi Once, que vous avez été nombreux à féliciter pour leurs excellentes productions. DamakaMad est également pour beaucoup dans la réalisation du site et Bourpif est à l’initiative des vidéos de la chaîne YouTube. Enfin, Nainfa équipe les Bleus avec des polos brodés à un prix défiant toute concurrence, merci encore !

La rubrique Hall Of Fame est également un vrai motif de satisfaction, qui permet de mettre à l’honneur les coachs qui ont porté le maillot bleu. Un grand merci aux « anciens » qui ont participé à l’élaboration de cette partie du site. Il reste encore du travail pour que chaque coach soit présenté mais cela avance sereinement.

Enfin, l’ambiance est au beau fixe au sein de l’équipe, comme en témoigne le weekend de cohésion du mois de février qui fut un réel succès. Vivement le prochain début juin chez Maram qui nous ouvre ses portes pour deux jours qui s’annoncent excellents !

Les difficultés rencontrées

Évidemment tout ne peut pas se dérouler comme on le souhaite. L’idée de mettre en place un groupe France de douze personnes montre parfois ses limites, notamment dans la formation des équipes lors des tournois collectifs. Si le Lutèce Bowl est réglé avec la présence d’une équipe de France, cela a été bien plus compliqué pour le Rugbowl. En raison de l’absence de certains, le sélectionneur doit composer pour le mieux mais il est très difficile de contenter tout le monde.

Au niveau de la communication, il n’est pas simple d’essayer d’apporter quelque chose de nouveau à chaque fois, et l’essoufflement est palpable par moments. Écrire pour écrire est une chose, mais ce n’est pas le but. Faire découvrir ou redécouvrir, mettre en lumière untel, donner des chiffres, tout en rendant cela attractif, ce n’est pas une mince affaire.

Perspectives

Pour les six prochains mois, la ligne de conduite ne devrait pas changer au niveau de la communication. Des articles sur les équipes étrangères notamment verront le jour dans les semaines à venir, tandis que les vidéos et caricatures continueront à être diffusées. Si jamais certains d’entre vous souhaitent apporter leur pierre à l’édifice, ils sont les bienvenus !

Le commissaire condatien Colonel Castor prépare une belle surprise à la communauté, plus d’informations dans les semaines à venir.

Le Lutèce et le Rugbowl seront les tests grandeur nature pour l’équipe de France, et il sera temps fin août de faire le point avec les coachs.

Un ultime weekend de cohésion devrait avoir lieu à la rentrée prochaine, mais rien n’est encore fixé.

Quelques statistiques

Le site

site

Facebook

fb

Le forum

FBB

Le prochain rendez-vous des Bleus : Crom’A’Gnon (14-15 mai)

[Baromètre] Où en sont les Bleus ?

Barometre

Alors que le premier trimestre 2016 a pris fin depuis quelques jours, il est temps de faire un point sur les performances des membres du groupe France depuis le début de l’année. Revue d’effectif à six mois de l’Eurobowl.

Simon_ACP, 7 tournois (44 matchs : 25 victoires, 10 nuls et 9 défaites)

Déjà sept tournois au compteur pour le nordiste qui a toujours autant la bougeotte ! Angleterre, Belgique et France ont été ses terrains de jeux. Il a brillé lors du UK Team Challenge en participant activement à la victoire de son équipe et a pris la seconde place du Bowl des Korrigans derrière l’intouchable Olivierdulac. Seule ombre au tableau, une perte de 20 points à la NAF pour son roster de prédilection.

Harti, 5 tournois (27 matchs : 17 victoires, 6 nuls et 4 défaites)

Malgré un départ moins tonitruant que l’année précédente, le triple champion de France a néanmoins remporté la Coupe de la Déchéance pour sa première à la tête des Hommes-Lézards et s’est classé troisième du Comtoise Bowl dont il était tenant du titre. Il n’a pas encore repris les Nains du Chaos en main, ce qui ne devrait pas tarder.

Karaak, 4 tournois (18 matchs : 11 victoires, 4 nuls et 3 défaites)

Le sélectionneur s’est essayé à différents rosters afin de pouvoir échanger avec ses coachs lors des weekends de rassemblement. Il s’est fait plaisir lors du Breizh Bowl à la tête d’une franchise Skavens et a remporté l’épreuve bretonne.

Zahiko, 4 tournois (18 matchs : 9 victoires, 5 nuls et 4 défaites)

Autant de rosters différents que de participations pour le jeune coach de la Sock’s exilé au Havre. Il a découvert les Hommes-Lézards et les Morts-Vivants et s’est montré à son avantage à la tête des Elfes Noirs (2/3/0) lors du Bowl des Korrigans.

Justicium, 3 tournois (16 matchs : 8 victoires, 6 nuls et 2 défaites)

Reprise correcte pour le Turon au UK Team Challenge qui a ensuite manqué de peu le podium au Bowl des Korrigans (Elfes Noirs) avant d’échouer en table 2 lors du Breizh Bowl aux commandes d’une franchise Bretonienne.

Gros Nain, 3 tournois (13 matchs : 6 victoires, 6 nuls et 1 défaite)

Il s’entraîne sérieusement avec son roster de l’Eurobowl suédois et la prise en main semble progressive et satisfaisante. Il gagne peu pour le moment mais n’a concédé qu’une seule défaite. Avec une accumulation de matchs à venir, le ratio de victoires devrait s’améliorer de manière significative.

Sebotouno, 3 tournois (13 matchs : 6 victoires, 3 nuls et 4 défaites)

Bilan mitigé pour le coach Hommes-Lézards de la Sock’s qui s’est essayé aux Elfes Noirs et aux Nains du Chaos. Il est monté sur la seconde marche du podium à l’Aplocalypse Bowl.

DSC_0162

BiBi, 2 tournois (11 matchs : 5 victoires, 4 nuls et 2 défaites)

En difficulté à York mi-janvier avec les Elfes Sylvains, il s’est repris sur ses terres lors du Bowl des Neiges avec les Bas-Fonds. Il sera présent au Lutèce Bowl dans une équipe cosmopolite (Angleterre, Danemark, France).

Bouzzy, 1 tournoi (6 matchs : 5 victoires, 1 nul et aucune défaite)

Une seule sortie pour le jeune Pilou, qui plus est hors de France, mais couronnée de succès ! Vainqueur brillant du Belgian Open, il prend la tête du classement mondial NAF sur son roster.

BudWiser, 1 tournoi (3 matchs : 2 victoires, 1 nul et aucune défaite)

Peu mobile pour le moment, il a cependant rendu une belle copie lors de l’Aplocalypse Bowl en affrontant Gros Nain, Harti et Kadu-C. Il n’avait pas joué son roster depuis plus d’un an, ce qui implique une reprise en main afin de retrouver ses automatismes.

Chavrouze51, 1 tournoi (2 matchs : 1 victoire, aucun nul et 1 défaite)

Une seule sortie pour le numéro un français nain lors de l’Aplocalypse Bowl. Peu disponible les weekends pour raisons professionnelles, il aura davantage de libertés à partir du mois de juin. Ses coéquipiers de l’Europen comptent sur lui pour décrocher le titre à Örebro !

Matt le fou, aucun tournoi en 2016

Le capitaine des Pilous n’a pas rechaussé les crampons depuis son excellente Coupe du Monde italienne en novembre dernier. Il devrait faire sa rentrée au Crom’A’Gnon avant d’enchaîner par le weekend de cohésion début juin et le Lutèce Bowl.

Prochain rendez-vous des Bleus : le Crom’A’Gnon (14-15 mai)

Bouzzy enlève le Belgian Open !

bb_andy

Plus de 1000 kilomètres séparent Agen de Bruxelles, insuffisant pour dissuader le néo-international Pilou de venir défendre les couleurs de ses Hommes-Lézards lors du Belgian Open organisé par Babass.

Dans l’allure le samedi (2/1/0) malgré un match nul face aux Amazones d’El Hombre, il aligne trois succès le dimanche dont une victoire précieuse contre Magictobe, international belge et habitué de l’Eurobowl. Tombeur de Driesfield en finale, il remporte le Belgian Open 2016. Avec une fiche de cinq victoires, un match nul et aucune défaite, l’agenais va tout simplement prendre la place de numéro un mondial à la NAF avec son roster fétiche, dépassant ainsi l’espagnol Duke Luthor Von Hawkfire.

Les mots du vainqueur : « Tournoi très sympa, de la bonne bière pas chère ! Un vendredi soir bien arrosé avec la découverte des gars de Metz super sympas. Et un samedi soir plus calme avec Sebco nous racontant la naissance du Blood Bowl. On reviendra si c’est à Bruxelles ! »

Bouzzy

Une nouvelle fois, Bouzzy prouve qu’il sait voyager, réussissant une nouvelle performance hors des frontières hexagonales.

  • NAF World Cup II (Amsterdam, Pays-Bas) : Hommes-Lézards (4/4/1)
  • NAF Championship 2514 (Nottingham, Angleterre) : Hommes-Lézards (5/0/1)
  • Europen IV (Ostende, Belgique) : Hommes-Lézards (3/2/1)
  • UK Team Challenge (York, Angleterre) : Hommes-Lézards (3/2/1)
  • NAF World Cup III (Lucques, Italie) : Hommes-Lézards (5/2/2)
  • Belgian Open 2016 (Bruxelles, Belgique) : Hommes-Lézards (5/1/0)

Soit une total de : 25 victoires, 11 nuls et 6 défaites (73% d’efficacité).

Cela est évidemment de bon augure pour l’échéance suédoise à venir. C’est le deuxième tournoi remporté par un membre du groupe France en 2016 après la victoire d’Harti à la Coupe de la Déchéance déjà avec des Hommes-Lézards.

A noter lors du Belgian Open la remarquable performance de Simon_ACP à la tête d’une franchise gobeline (3/2/1). Bashlord virtuel après la première journée, il a baissé le pied le dimanche sur ce classement mais termine à une excellente sixième place au général. Well done man !

160313110107738231

Prochain rendez-vous pour les Bleus les 9 et 10 avril : Breizh Bowl et Comtoise Bowl.