Nicodaz

« Gardez l’esprit ouvert et allez vers vos coéquipiers, cherchez l’enfant en vous et dans leur regard. »

Nicodaz

Pseudo : Nicodaz

Prénom : Nicolas

Surnoms : Daz, Nico

# NAF : 6833

Ligue : Euskal Turnover, Bayonne

Rosters : Khemri, Nécromantiques

Palmarès en équipe de France :

5 sélections (2004, 2005, 2006, 2009 et 2012)

Champion d’Europe 2012

Troisième du championnat d’Europe 2009

31 matchs : 17 victoires, 6 nuls et 8 défaites

Qui est-il ?

Je suis un passionné du hobby depuis la première édition aux alentours de 1989. A l’époque je découvre le jeu pendant les vacances d’été avec mon camarade de longue date, Commodore Protheus. Je pratique aussi en période scolaire avec mes amis Rodolphe et son frère Raphael.

Les années passent et je m’éloigne peu à peu de ce jeu en ratant notamment la seconde édition.

Ce n’est que quelques années plus tard en étudiant à Toulouse que je retombe dans le bain avec la ligue du « loup dans le buisson » de l’INSA de Toulouse. Avec quelques passionnés comme Ferrage et Guedos nous enchaînons les matchs pour occuper nos journées sur la base des règles proposées par la ligue Epsilon créée par Zeboss, Coach Sommarius et Alf entre autres. Ce sont les prémices d’internet de ce qui deviendra FBB.

Par la suite je rencontre la ligue des Azes au local de la rue éponyme. C’est le début d’une longue pratique intensive et frénétique dans une ambiance inoubliable. Lancé sur cette dynamique, l’association des Azes organise le premier tournoi qui réunira 16 coaches dont Mistery qui arrive en tant que champion d’Europe fraîchement victorieux. Nous sommes alors en 2003 et c’est mon premier contact avec un membre de l’équipe de France de Blood Bowl. A l’époque je dois dire que je suis impressionné et Misty gagnera d’ailleurs ce tournoi au nez et à la barbe des Azes qui jusqu’alors croyaient qu’ils étaient seuls en France à jouer à ce jeu.

L’année suivante j’organise le premier Rugbowl avec un casting incroyable pour l’époque. Des gens affluent de toute part pour participer, Sebco, Kadu-C, DIEU!!!, Ptitjaune, Patxi, Docteur Z et j’en oublie (mais tout est sur le livre d’or…). Le site FBB est alors à son début et la communauté française est en plein développement. Nous passons alors des soirées à jouer online sous skyjunkie et à nous bacher sur le forum et les chat avec Wondervince et d’autres commissaires de FBB, la grande époque ! C’est aussi la période où je pars sur les routes de France et découvre des endroits, des personnes et des accents inoubliables. (BDN, NDC, LUTECE, BLOCK etc).

En 2004 j’ai l’honneur d’être repéré par le Captain Longshot qui m’emmène en Allemagne pour mon premier €bowl. S’en suivront plusieurs sélections, Angleterre 2005, Italie 2006.

En 2007 c’est la coupe du monde avec une aventure incroyable vécue aux côtés de mes amis des Azes, Gros Ben, Jeff, Marco, Mistery, Boeufy. Nous devenons les premiers champions du monde de l’histoire de la NAF réalisant ainsi le rêve d’un enfant.

En 2008 je pars vivre au pays Basque et je crée avec mes camarades Alf, Miko, Commodore Protheus et Lobo, la première association de Blood Bowl de Bayonne (Euskal Turnover) qui à ce jour s’est ouverte à d’autres jeux (plateaux, figurine et JdR, même du NERF!).

En 2009 je suis élu capitaine de l’équipe de France avec pour objectif de ramener l’€bowl en France. L’objectif est atteint grâce à notre 3ème place en Italie et en 2010 nous organisons avec l’association Euskal Turnover, Buldogr, Bojo et les autres bénévoles le premier €bowl français ainsi que le premier €pen qui permet à tout le monde de participer à la fête.

En 2012 au Danemark, je suis à nouveau sélectionné pour une ultime et dernière fois et nous remportons le sacre au bout du suspens après une remontée incroyable des limbes du classement général.

Les années passent et la vie m’éloigne de plus en plus du circuit. A ce jour je regarde avec plaisir tous ces moments partagés, agréables comme désagréables. Ils m’ont construit et c’est en partie grâce à vous que je suis ce que je suis aujourd’hui.

J’ai passé des années à chercher la victoire sur les autres à travers ce jeu, et j’y suis parvenu tant dans la participation ou l’organisation de tournois, mais cela ne suffisait pas.
J’ai du cherché plus profond de moi d’où provenait cette addiction à la victoire. Le jour où j’ai trouvé en moi l’enfant qui avait / que j’avais perdu j’ai pu comprendre d’où venait cette soif insatiable de gagner. Un jour, avec de l’aide j’ai remporté une grande victoire sur moi-même, j’ai compris le moteur qui m’a permis de réaliser ce que j’ai fait dans cette aventure bloodbowlistique.

Aujourd’hui, la boucle est bouclée.

Ainsi je retiens avant toute chose les moments agréables de vie de groupe que j’ai partagé en équipe de France et les meilleurs ont été les années où les échanges entre les sélectionnés étaient les plus francs et dénués d’ à priori . Ce sont ces années, où je suis passé au delà de mes barrières intérieures, que les émotions étaient les plus fortes.

Je profite de cette tribune pour adresser un message aux équipes de France présentes et à venir : laissez de côté les motivations égoïstes et narcissiques qui vous amènent en EdF. Gardez l’esprit ouvert et allez vers vos coéquipiers, cherchez l’enfant en vous et dans leur regard. Si vous trouvez ce lien à vous même et aux autres, vous trouverez la source d’où coule les plus belles expériences de vie. Elle est juste là, en vous et autour de vous.

Vive notre belle Communauté et vive l’équipe de France de Blood Bowl.

Merci pour tout ce que vous m’avez apporté.

back